Abbaye Notre-Dame de l'Assomption - Trappistines de Rogersville.
HR.
Sacerdoce Spirituel.

Le but ultime de la vie monastique est la sainteté. L'appel à être saint comme Dieu est saint constitue la moelle de notre itinéraire spirituel de l'image à la ressemblance. Nous sommes engagés dans une voie qui nous transforme et qui peut finalement nous conduire à un état où notre être ne vit plus que d'une profonde participation à la vie du Christ. A ce niveau le plus profond de la vie spirituelle, notre être, uni à celui du Christ, devient un canal de la grâce qui guérit et sauve le monde. C'est la sainteté : ce n'est plus moi mais le Christ qui vit en moi, et cette vie là transforme le monde.

Sacerdoce Spirituel.

La sainteté ne signifie ni la perfection, ni l'accomplissement de soi, ni même l'acquisition des vertus. En effet, jamais le moi ne peut atteindre la sainteté, car par rapports à nos possibilités humaines, ce serait vrai de dire que la sainteté n'est pas de ce monde. Elle est d'un autre ordre, que les moyens humains ne peuvent ni atteindre ni dupliquer. Et pourtant, aussi improbable qu'il puisse paraître, c'est précisément à cet autre ordre que nous sommes appelés.

Image, capacité, immersion, kénose, re-naissance, être spirituel - le tout conduisant non seulement à une transformation personnelle dans le Christ mais aussi à une transformation universelle ou cosmique de tout le Corps du Christ. L'itinéraire spirituel du moine/de la moniale, comme pour chaque chrétien(ne), n'est pas simplement une affaire personnelle. Comme membres du Corps Mystique du Christ, notre itinéraire individuel est solidaire avec toute l'humanité - passée, présente et future. Cependant, même si dans le domaine de la Providence, nous pouvons servir comme des canaux de grâce pour les autres, il faut toujours nous rappeler que nous aussi, nous recevons à notre tour.

Souvent le rôle du moine/de la moniale dans l'Eglise est associé avec une certaine fonction d'intercession. Mais ce n'est pas la multiplicité des prières qui fait la puissance d'intercession du moine/de la moniale, c'est quelque chose de plus profond, c'est sa sainteté personnelle. Le prêtre ordonné est dans un état de médiation entre Dieu et son peuple au moyen d'un sacrement, d'un signe. Nous aussi, nous pouvons aider le monde par une médiation spirituelle, par un sacerdoce spirituel - fondé sur une réalité et non pas sur un signe. C'est une question de l'être spirituel, de plénitude spirituelle, à quoi tend toute la vie monastique.

Index. Contacts. Sites Cistercien. English Version. Luceat et Florebunt.