Abbaye Notre-Dame de l'Assomption - Trappistines de Rogersville.
HR.
Lectio Divina.

La lectio divina fait partie des exercices spirituels de la vie cistercienne au même titre que la liturgie. La lectio divina ou "lecture spirituelle" est un moyen privilégié d'entrer en contact avec le Mystère du Christ. Traditionnellement, l'Écriture Sainte est la matière principale de la lectio, ainsi son appellation divina. La lectio divina est une immersion de la personne dans la Parole de Dieu qui porte le Mystère. Grâce à cette immersion, une interpénétration des substances peut se réaliser: le Mystère contenu dans la Parole pénétrant le cœur et le cœur, organe de la Parole, pénétrant le Mystère. Immersion et interpénétration, telle est la lectio divina.

La lectio divina implique davantage qu'une simple lecture de la Parole de Dieu. Elle comporte la lecture, la méditation, et la prière (lectio, meditiatio, oratio). Nous passons naturellement d'une phase ou d'un aspect à l'autre, sans grand effort ni rupture, sous l'influence de l'Esprit. S'il est ainsi, c'est que l'Esprit présent en nous s'unit à la Parole de Dieu, qui est remplie d'Esprit Saint, de sorte que la lectio agit comme un catalyseur et stimule en nous la vie de la grâce. Si nous sommes vraiment réceptifs, la lectio nous reliera au Mystère présent dans la Parole. Le fruit de ce contact avec le Mystère est la conscience spirituelle, une conscience enracinée dans l'être. La lectio, à mesure qu'elle éveille, développe et approfondit notre être spirituel par l'immersion dans la Parole, nous donne une conscience de plus en plus profonde du Mystère du Christ. La conscience spirituelle émane de l'être spirituel et l'être spirituel est transformé par la conscience spirituelle. Et tout cela s'accomplit par la grâce de la Parole de Dieu, remplie d'Esprit Saint. Si on considère la vie monastique comme une transformation de conscience, une transformation de l'être, la place de la lectio divina devient extrêmement importante.

Lectio Divina.

Voyons maintenant quelques aspects concrets de la lectio divina. On peut distinguer six manières de faire la lectio. Sans doute, y en a-t-il d'autres, mais celles-ci donneront une idée générale de sa pratique :

Dans la première, la Parole exprime l'état de nos âmes. Elle est directe. Elle dit exactement ce que nous voulons dire: "Dès profondeurs, je crie vers Toi…" ou "Je t'exalte Seigneur, toi qui me relève", etc. Dans la seconde, la Parole suggère et nous lui répondons personnellement, de façon affective ou intellectuelle. Ce peut être une prière, une méditation, une décision. Dans la troisième, la Parole remplit. C'est le fruit de l'étude. Nous lisons un texte dont nous connaissons la signification d'après son contexte et elle nous donne de quoi nourrir notre pensée pour une plus ample réflexion. Dans la quatrième, la Parole fait germer grâce à l'attente. Nous lisons et relisons un texte, dans un d'attente attentive, en quête de la lumière. Dans la cinquième, la Parole nous vide et nous emporte dans le Mystère. C'est comme entrer dans le Mystère à travers la Parole en même temps que sortir de soi, progressivement, continuellement. Dans la sixième manière, on pourrait dire que la Parole cherche. Elle cherche le lieu du coeur par une rumination simple et paisible, qui n'escompte pas de résultats conscients.

Ces six manières de lire peuvent être superficielles ou contemplatives - cela dépend de la profondeur de la personne, creusée par la grâce de Dieu.

Index. Contacts. Sites Cistercien. English Version. Luceat et Florebunt.